Fiche de MARCEL Jean-Christophe

MARCEL Jean-Christophe
PR en sociologie
Université de bourgogne
UFR Sciences humaines
Tél. : 33 (0)3 80 39 36 69
jean-christophe.marcel@u-bourgogne.fr
Né le 20 février 1966
  • Thématiques de recherche
  • Publications représentatives
  • Complément
Thématiques de recherche
  • Histoire de la sociologie française (1945-1965)

En combinant histoire des idées et histoire des hommes et des institutions, ces études portent sur le devenir intellectuel de la pensée durkheimienne. Elles interrogent les notions d’héritage intellectuel pour essayer d’évaluer ce que ses continuateurs doivent à Durkheim dans leur façon de concevoir le social et en quoi ils s’en écartent. Cela permet ainsi de réfléchir sur la notion d’école, mais aussi de remettre en cause des périodisations trop faciles car les métamorphoses du durkheimisme ont aussi contribué à préparer ce qu’est devenue la sociologie après 1945. En ce sens on peut discuter la soi-disant « rupture » qu’aurait représenté la seconde guerre mondiale.

  • La réception de la sociologie américaine en France (1945-1965)

Dans la continuité de cette réflexion, l’examen de la façon dont les Français ont reçu et interprété les travaux des Américains, symbole de renouveau conceptuel sur la période, engage une réflexion sur la façon dont les Français ont tenté de reconstruire un paradigme selon des canons de scientificité qui restaient à bien des égards français, et étaient hérités de la période antérieure. Cette étude de cas essaie de donner des éléments de réflexion sur ce qu’est une tradition intellectuelle nationale, et sur ce qu’est une crise paradigme caractérisée par un moment de « flottement » épistémique.

  • Épistémologie et théorie sociologique chez Maurice Halbwachs

Cette relecture des œuvres de maturité d’Halbwachs s’efforce de montrer que le cœur de la pensée de cet auteur se trouve dans la théorie des représentations collectives, qui s’appuie sur le primat de la mémoire dans laquelle des souvenirs signifiants pour le groupe font office de fondements premiers de la connaissance. Mais pour que ces souvenirs soient efficaces pour construire la connaissance, ils doivent s’appuyer sur des représentations spatiales. La stabilité et la fixité que seule l’inscription dans la matière permet, constituent le lest nécessaire pour que la société prenne conscience d’elle-même, tout comme l’individu pour se faire une image cohérente de lui doit se faire une image de son corps. Ces principes étant posés, je me suis efforcé de montrer qu’on dispose d’une clé de lecture qui permet de mettre au jour une intrication et une cohérence entre le traitement que fait Halbwachs du fait démographique, sa sociologie de la mémoire, la psychologie collective qu’il esquisse, et sa théorie des classes sociales.

  • Sociologie du genre

Ces études s’intègrent dans une enquête dirigée par D. Lapeyronnie intitulée « genres et capabilités dans les milieux populaires ». L’enquête porte exclusivement sur les femmes de quelques cités sensibles de différentes villes de France et interroge différents aspects de leur vie professionnelle, familiale, amicale… à la lumière du concept de « capacité d’action ».

 

Publications représentatives
  • Come togheter (la réception de la sociologie américaine en France : 1945-1959), Paris, Hermann, 2016.
  • « La réception des Formes par Mauss (1912-1950) », in M. Béra et N. Sembel [dir.], Durkheim et la religion. Les Formes élémentaires de la vie religieuse d’hier à aujourd’hui (1912-2012), Paris, Garnier, 2015.
  • « Les durkheimiens face aux Formes élémentaires (1912-1939) », L’Année Sociologique, 2012/2, vol. 62, p. 465-481.
  • « Le déploiement de la recherche au Centre d’Études Sociologiques (1945-1960) », La Revue pour l’histoire du CNRS, n° 13, novembre 2005, p. 32-39.
  • Avec E. Verley, « Déclassement et ascension sociale », in O. Galland, M. Forsé [dir.], Les français face aux inégalités et à la justice sociale, Paris, Armand Colin, 2011.
  • Avec Dominique Guillo, “Durkheimian sociology, biology and the theory of social conflict”, in S. Romi Mukherjee [ed.], Durkheim and violence, International Social Science Journal, 185, 2009, Wiley-Blackwell & UNESCO, 2010, p. 83-100.
  • « Bataille and Mauss : a dialogue of the deaf ? », Economy and Society, 32(1), Feb. 2003, p. 141-152.
  • Le durkheimisme dans l’entre –deux guerres, Paris, PUF, 2001.
  • « Georges Gurvitch : les raisons d’un succès », Cahiers Internationaux de Sociologie, Vol. CX, 2001, p. 97-119.
Liste des publications sur HAL-SHS

 

Complément