Léon Lalanne. Un ingénieur entre la science, la politique et l’industrie au XIXe siècle

Sous la direction de François Jarrige

Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, 2024 – ISBN : 978-2-38549-117-8 / ISSN : 2490-7545

Ouvrage publié avec le concours du LIR3S, du programme ANR Utopies 19, ANR_2011_BSH3_010_02 et de la Maison des sciences de l’homme et de l’environnement Claude Nicolas Ledoux (UAR3124).

[Actes de la journée d’études Léon Lalanne. Un ingénieur entre la science, la politique et l’industrie au XIXe siècle – uB – 06 et 07 février 2020]

Léon Lalanne (1811-1892) fut un ingénieur des Ponts et Chaussées, un acteur de la révolution de 1848 et de la IIIe République naissante, et un savant expert reconnu pour son action dans le développement ferroviaire. Il participa aux révolutions après s’être converti à la République, a côtoyé les réformateurs sociaux, visité l’Europe en voie d’industrialisation, combattu l’Empire autoritaire, participé à la défense de Paris en 1870 avant de faire partie de cette génération de savants canonisés par la IIIe République en quête de légitimité. Cet ouvrage propose d’éclairer la trajectoire de cet inconnu en le replaçant au cœur des mutations industrielles et sociopolitiques du XIXe siècle.

Sommaire

  • Table des sigles

  • Introduction. Les vies de Léon Lalanne (1811-1892) – François Jarrige

Première partie. Jeunesse, formation et premiers travaux

  • Chapitre 1. Milieu familial et réseaux d’interconnaissance – Jean-Amédée Lathoud
  • Chapitre 2. Qu’apporte, mais que détourne aussi, l’accent mis sur la formation mathématique de Léon Lalanne, ingénieur et savant devenu cacique politique ? – Jean Dhombres
  • Chapitre 3. La « philosophie de la technologie » de Léon Lalanne – Liliane Hilaire-Pérez
  • Chapitre 4. Pérégrinations de Léon Lalanne sur les rails, de la ligne de Sceaux aux
  • chemins de fer de Suisse et d’Espagne – Georges Ribeill


Deuxième partie. Engagements et expériences quarante-huitardes

  • Chapitre 5. Léon Lalanne, vulgarisation et éducation populaire – Carole Christen
  • Chapitre 6. Engagement, campagne et échec électoral en avril 1848 – Christophe Voilliot
  • Chapitre 7. Léon Lalanne et la fin des Ateliers nationaux (26 mai-26 juin 1848) – François Jarrige


Troisième partie. Une trajectoire d’ingénieur entre Empire et République

  • Chapitre 8. Du Danube à l’Espagne, l’ingénieur des Ponts et Chaussées Léon Lalanne
  • et sa brigade – Jean-Philippe Passaqui
  • Chapitre 9. Léon Lalanne et ses missions en Europe orientale – Gabriel Leanca
  • Chapitre 10. Lalanne, l’ingénieur-savant et le corps des Ponts et Chaussées – Konstantinos Chatzis et Anne Lacourt
  • Chapitre 11. Léon Lalanne, un ingénieur-sénateur ordinaire de la Troisième République (1883-1892) – Guillaume Carnino

  • Annexes. Répertoire des archives privées de Léon Lalanne (1811-1892) – Anne Lacourt
  • Sources et bibliographie générale
  • Bibliographie des œuvres de Léon Lalanne
  • Index nominum
  • Index des œuvres et des périodiques
  • Ont contribué à l’ouvrage
  • Table des illustrations

Voir les publications