Conflits et démocratie
Phonothèque du LIR3S - UMR 7366 CNRS-uB

Conflits et démocratie

Journée d’études doctorale organisée à Dijon (Université de Bourgogne) le 23/01/2020
Organisateur(s) : Colombo Estelle, Nzila Godefroid
Centre(s) organisateur(s) : Centre Georges Chevrier-UMR CNRS uB 7366

Référence électronique : Colombo Estelle, Nzila Godefroid (organisateurs), 2020, Conflits et démocratie [en ligne], journée d’études doctorale, Dijon, Université de Bourgogne, disponible sur https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque/m-224, page consultée le 06/08/2020



Présentation de la manifestation

« La démocratie n’est pas un régime politique sans conflits, mais un régime dans lequel les conflits sont ouverts et négociables selon des règles d’arbitrage connues. Dans une société de plus en plus complexe, les conflits ne diminueront pas en nombre et en gravité, mais se multiplieront et s’approfondiront. » 
(Paul Ricœur, Soi-même comme un autre, Paris, éditions du Seuil, 1990, p. 300)

L’homme, en tant qu’animal social et politique (Aristote), est un être foncièrement relationnel. Certes, il s’associe naturellement aux autres, mais sa rencontre avec ses semblables le met dans une dimension de coopération et de concurrence. Cette confrontation vitale engendre parfois des situations de conflits, phénomène que l’on observe en tout temps et en tout lieu. Soulignons de prime abord qu’il existe plusieurs sortes de conflits et multiples manières de les résoudre. Le champ de la recherche consacré à la notion de conflits étant vaste, notre propos se focalisera sur les conflits sociopolitiques observés au sein des institutions démocratiques.

Pourquoi réfléchir sur un sujet qui a déjà fait l’objet de plusieurs analyses, débats et commentaires ? Les face-à-face gouvernés-gouvernants et le succès ou l’échec des revendications étant fonction de facteurs socio-culturels changeants et ne pouvant être prévus à avance, la thématique continue de donner matière à réflexion. En outre, les concepts et outils mobilisés par les SHS et les travaux des chercheurs comme Jacques Rancière, Pierre Bourdieu ou Gérard Noiriel nous aident à en appréhender et analyser les rouages et codes culturels.

Somme toute, interrogeant l’histoire et la vie des humains, force nous est de constater que les conflits sont inévitables en démocratie, et, qu’il n’y a pas de démocratie sans conflits. Autrement dit, penser un monde sans conflit est utopique, même en démocratie. Fort de cette affirmation, nous nous posons d’emblée cette question : si les conflits et la démocratie sont indissociables, pouvons-nous affirmer que les conflits sont constructifs pour un système démocratique ?

Communications

hypertext link symbol Quelques théories sur l’origine des conflits et démocratie au regard de la sapientielle africaine [durée : 35 min.], Nzila Godefroid

hypertext link symbol Au sabre ou au feu, quelle forme pour les conflits de la Troisième République ? [durée : 0 min.], Garry Julien

hypertext link symbol Prendre appui sur le pragmatisme pour renouveler notre conception de la citoyenneté et de la démocratie. À propos d’une mobilisation autour de l’expulsion d’un « squat de migrants » [durée : 28 min.], Sauvineau Jérémy




Contact : lir3s[dot]logistique[at]u-bourgogne[dot]fr
Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
URL : https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque
Licence Creative Commons