Fonctions du rire en société(s)
Phonothèque du LIR3S - UMR 7366 CNRS-uB

Fonctions du rire en société(s)

Journée d’études doctorale organisée à Dijon (Université de Bourgogne) le 16/05/2013
Organisateur(s) : Boisard Julie, Astesiano Lionel
Centre(s) organisateur(s) : Centre Georges Chevrier-UMR CNRS uB 7366

Référence électronique : Boisard Julie, Astesiano Lionel (organisateurs), 2013, Fonctions du rire en société(s) [en ligne], journée d’études doctorale, Dijon, Université de Bourgogne, disponible sur https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque/m-125, page consultée le 03/12/2021



Présentation de la manifestation

Nous proposons, au cours d’une journée d’études consacrée au rire, d’interroger plus particulièrement sa fonction au sein de la société. Car si le rire est le propre de l’homme, il caractérise l’homme qui vit en société et nous en apprend autant sur l’un que sur l’autre. Si l’homme rit en – et de la – société, l’inverse est valable et mérite d’être interrogé : la société rit à son tour de l’individu. Elle caricature l’individu, paradoxalement dans ses aspects les plus impersonnels : la société moque en l’homme un certain nombre de caractéristiques constitutives, communes à tous les êtres humains (ce peuvent être des défauts, aussi variés que l’avarice, l’ambition, le sérieux, etc.). Le rire semble pouvoir remplir une fonction très utile d’indicateur sur ce qui est considéré comme « risible » par la société à un moment T (et qui est donc sujet à variation). Une autre fonction est celle, libératrice, cathartique, proposée par exemple par les carnavals.

Mais le rire semble en même temps refuser une originalité trop manifeste. « Quiconque s’isole s’expose au ridicule » disait Bergson, soulignant par cette formule à quel point le rire sanctionne un excès de singularité qui éloignerait trop l’individu de la société. Il s’agit donc de questionner cette dialectique entre individu et société : d’un côté, un rire bénéfique et libérateur, pour l’individu à l’égard de la société comme pour la société à l’égard de l’individu ; de l’autre, un rire à l’aspect plus ambivalent voire délétère, dans le sens qu’il impose une norme d’autant plus contraignante qu’elle est implicite, déployant une sorte de carcan peu favorable à l’expression de la personnalité. Nombre d’interactions entre rire, individu et société sont envisageables ; cette journée d’étude s’imagine comme un lieu capable d’accueillir des approches très diverses, afin de mieux donner à penser la question des fonctions du rire au sein des sociétés humaines.

Communications

hypertext link symbol Le regard moqueur et son impact sur nos existences [durée : 32 min.], Riffaud Estéban
=> Cliquez ici pour afficher le résumé de la communication


hypertext link symbol Les rires de la Galerie Iris Clert (1956-1986) [durée : 23 min.], Bergeret Servin
=> Cliquez ici pour afficher le résumé de la communication


hypertext link symbol Usage(s) politique(s) de la parodie dans l’art contemporain [durée : 25 min.], Bertron Juliette
=> Cliquez ici pour afficher le résumé de la communication


hypertext link symbol Où le distrait a-t-il la tête ? Analyse du personnage du distrait à partir du « Rire » de Bergson [durée : 18 min.], Astesiano Lionel
=> Cliquez ici pour afficher le résumé de la communication


hypertext link symbol Fonctions du rire en société(s) - Conclusions [durée : 16 min.], Tillier Bertrand




Contact : lir3s[dot]logistique[at]u-bourgogne[dot]fr
Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
URL : https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque
Licence Creative Commons