L’intérêt de la démarche prosopographique dans l’étude du mouvement communiste
Journée d’études doctorale hypertext link symbol Individu et société – Parcours du sujet au sein des groupes
Auteur(s) : Manessis Dimitri
Durée : 26 minutes

Référence électronique : Manessis Dimitri, « L’intérêt de la démarche prosopographique dans l’étude du mouvement communiste » [en ligne], 2014, disponible sur https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque/c-940, page consultée le 08/12/2021



Résumé de la communication

Tout ou presque peut sembler avoir été écrit sur l’histoire du communisme. Pourtant il apparaît bien vite que le communisme et les organisations qui s’en sont réclamées, aux premiers rangs desquelles les Partis communistes, constituent toujours un formidable objet d’histoire.

La démarche prosopographique participe du renouveau historiographique sur le communisme, basé sur l’ouverture des archives et l’approche « par le bas » d’un mouvement politique qui agrégea autour de lui, dans sa pluralité, des millions d’hommes à travers le monde. La prosopographie étudie les biographies collectives d’individus. Son intérêt est donc multiple face à l’histoire du communisme. En reliant histoire individuelle et histoire collective, elle permet non seulement de saisir les différences et les similitudes des parcours militants, mais aussi de faire émerger des trajectoires singulières. L’axe prosopographique permet de nuancer la vision encore trop communément admise d’un communisme monolithique. En jouant sur les jeux d’échelles local/national/international, organisation/militant, singulier/pluriel, individu/groupe, la méthode prosopographique ouvre à une histoire fine, complexe et vivante d’un phénomène politique majeur du XXe siècle.

Concernant plus particulièrement le PCF, nous nous pencherons ici sur ces cadres régionaux, ces militants de Paris comme de la province, à la fin des années 1930. Comment étudier les rapports individus/groupes dans une telle organisation ? Que nous apprennent les parcours individuels sur ces militants communistes, et quelles réponses sur de grandes questions telles l’adhésion, la loyauté de parti, le rapport à la Nation, en ce temps d’intégration du PCF au modèle républicain ?

L’intérêt de la démarche prosopographique dans l’étude du mouvement communiste [durée : 26 min.], Manessis Dimitri





Contact : lir3s[dot]logistique[at]u-bourgogne[dot]fr
Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
URL : https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque
Licence Creative Commons