Travailler et manger à la cantine
Phonothèque du LIR3S - UMR 7366 CNRS-uB

Travailler et manger à la cantine

Projet hypertext link symbol Manger au travail
Colloque hypertext link symbol Manger au travail (XVIIIe-XXIe siècle)
Auteur(s) : Comoretto Géraldine
Durée : 23 minutes

Référence électronique : Comoretto Géraldine, « Travailler et manger à la cantine » [en ligne], 2014, disponible sur https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque/c-881, page consultée le 03/12/2021



Présentation des auteurs

Géraldine Comoretto est ATER en sociologie à l’université Lumière-Lyon 2, doctorante en sociologie, laboratoires PRINTEMPS UMR 8085, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et ALISS UR1303, INRA.



Résumé de la communication

Nous proposons d’étudier dans cette communication les pratiques alimentaires sur leur lieu de travail de deux groupes professionnels distincts, observés dans le cadre d’une enquête ethnographique de deux années menée dans trois restaurants scolaires de la région parisienne : les agents de restaurant, plus connus sous le nom de « dames de service » d’une part ; et les surveillants de la restauration scolaire communément appelés « animateurs de cantine» d’autre part. Ces professionnels sont respectivement chargés d’assurer le service et l’encadrement des enfants pendant le repas du midi à l’école. Leur particularité n’est pas seulement de manger sur leur lieu de travail : leur singularité vient du fait qu’ils sont amenés à manger pendant leur temps de travail. Ainsi « l’entre-deux identitaire » (Hatzfeld, 2002), que constituent les temps de pause comme le déjeuner et qui se révèle nécessaire à l’individu pour ponctuer le passage entre l’identité au travail et l’identité hors travail, semble inexistant pour ces professionnels. Qu’ils déjeunent entre eux avant le service ou à table avec les enfants, manger au travail implique pour ces acteurs de nombreux enjeux et conditionne grandement leur socialisation professionnelle (Dubar, 1991). Pour les agents de restaurant, qui mangent le même repas que les enfants, cela signifie consommer et porter un regard critique sur le produit même de leur travail. Face aux enfants, les surveillants doivent quant à eux s’efforcer de conjuguer leurs préférences alimentaires personnelles avec les normes et les prescriptions diététiques propres à la restauration scolaire. Enfin, réunissant des professionnels aux profils et aux trajectoires hétérogènes (Mériot, 2002 ; Monchatre 2010), travailler et manger à la cantine génère tant des conflits entre générations que des tensions inter- et intra-professionnelles.

Travailler et manger à la cantine [durée : 23 min.], Comoretto Géraldine





Contact : lir3s[dot]logistique[at]u-bourgogne[dot]fr
Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
URL : https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque
Licence Creative Commons