Matelots en campagne (XVIIe-XIXe siècles)
Phonothèque du LIR3S - UMR 7366 CNRS-uB

Matelots en campagne (XVIIe-XIXe siècles)

Projet hypertext link symbol Manger au travail
Colloque hypertext link symbol Manger au travail (XVIIIe-XXIe siècle)
Auteur(s) : Fichou Jean-Christophe
Durée : 22 minutes

Référence électronique : Fichou Jean-Christophe, « Matelots en campagne (XVIIe-XIXe siècles) » [en ligne], 2014, disponible sur https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque/c-877, page consultée le 04/12/2021



Présentation des auteurs

Jean-Christophe Fichou enseigne la géographie en Classes préparatoires aux Grandes écoles et au lycée de Kerichen de Brest. Il est docteur habilité en histoire, chercheur associé du PaHST-Université de Bretagne Occi- dentale, à Brest, membre de l’UMR 5196, Techniques et Cultures, CNRS-MNHM, à Paris. Dernières publica- tions : Phares, Le Chasse-marée édition, 1999 ; Gardiens de phares, PUR, 2002 ; Tous les phares de France, Ouest-France, 2005 ; Les pêcheurs bretons pendant la Seconde Guerre mondiale, PUR, septembre 2009 ; La Flotte du Service des Phares, Le Chasse-marée édition, septembre 2009 ; Les Maisons-phares, Ouest-France, octobre 2011 ; Les phares de Normandie, Ouest-France, mai 2013.



Résumé de la communication

Cette communication porte sur les repas, au sens large du terme, des matelots en campagne sur les bâtiments militaire français du XVIIe au XIXe siècle et de répondre à la question : où et quand mange-t-on au travail ?

Autant il est relativement aisé de répondre à la seconde question dans la mesure où, très tôt, le ministère de la Marine a institué un cadre très strict quant au nombre de repas et le moment de les servir, autant il est difficile de répondre à la première : où mange-t-on ? Dans notre cas de figure, il est évident que le domicile ne peut être privilégié et le repas doit se prendre à bord. En fait, les éléments qui nous permettent d’imaginer les lieux et les modalités de restauration sur un navire en mer sont rares, voire inexistants, surtout pour les XVIe et XVIIe siècles. Nous disposons d’éléments plus tangibles, bien que peu nombreux au XVIIIe siècle et nous savons quelles sont les dispositions techniques retenues par le ministère pour améliorer les dispositions du service de ces repas après 1860 seulement. Le réfectoire, tel que nous le connaissons aujourd’hui n’apparaît que sous le Second Empire ainsi que la table pour le « plat » ; les ustensiles en métal ne sont distribués qu’après 1872 ; les bidons de vin en bois ne disparaissent qu’avec le XIXe siècle ! Aussi surprenant que cela puisse paraître, si la qualité des vivres embarqués a toujours été une exigence des États-majors et des ministres, les conditions dans lesquelles sont servis déjeuner, dîner et souper ne sont sérieusement prise en compte que sous la IIIe République.

Matelots en campagne (XVIIe-XIXe siècles) [durée : 22 min.], Fichou Jean-Christophe





Contact : lir3s[dot]logistique[at]u-bourgogne[dot]fr
Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
URL : https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque
Licence Creative Commons