L’amende de police entre Ancien Régime et Révolution : sentence judiciaire ou accommodement ?
Colloque hypertext link symbol Sentences et décisions judiciaires, du Moyen Âge à l’époque contemporaine
Auteur(s) : Denys Catherine
Durée : 16 minutes

Référence électronique : Denys Catherine, « L’amende de police entre Ancien Régime et Révolution : sentence judiciaire ou accommodement ? » [en ligne], 2011, disponible sur https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque/c-583, page consultée le 03/12/2021



Résumé de la communication

Dans le prolongement d’une communication donnée à Louvain la neuve le 20 octobre 2009 lors d’une rencontre sur « la sanction judiciaire dans l’espace belge du XIIIe au XXe siècle », organisée par Marie-Amélie Bourguignon, Bernard Dauven et Xavier Rousseaux, j’aimerais revenir sur la question de l’évolution du statut et de la pratique des amendes de police dans le circuit judiciaire ou infrajudiciaire. Les archives municipales d’Amiens offrent la possibilité tout à fait originale de poursuivre ce travail et de permettre une comparaison pré et post-révolutionnaire, avec des registres d’amendes de police très riches pour l’Ancien Régime d’une part et les archives des justices de paix pour les temps révolutionnaires d’autre part. Sous réserve de faisabilité, la confrontation de ces deux types d’archives devrait permettre d’éclairer le rôle-clé de l’amende, entre accomodement et sentence, dans les régulations des désordres urbains au tournant du XVIIIe et du XIXe siècles, donc dans un temps de redéfinitions des champs respectifs de la police et de la justice.

L’amende de police entre Ancien Régime et Révolution : sentence judiciaire ou accommodement ? [durée : 16 min.], Denys Catherine





Contact : lir3s[dot]logistique[at]u-bourgogne[dot]fr
Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
URL : https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque
Licence Creative Commons