Du désenchantement militant à l’expertise historique, à propos de Georges Lefranc
Projet hypertext link symbol Les autres lieux du politique
Séminaire hypertext link symbol Entre science et expertise : les autres lieux du politique ?
Auteur(s) : Chambarlhac Vincent
Durée : 44 minutes

Référence électronique : Chambarlhac Vincent, « Du désenchantement militant à l’expertise historique, à propos de Georges Lefranc » [en ligne], 2006, disponible sur https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque/c-186, page consultée le 03/12/2021



Résumé de la communication

Pour Alain Rey, expert provient étymologiquement du latin expertus, soit « éprouvé, qui a fait ses preuves ». Par extension le mot expert désigne un spécialiste agréé auprès d’une instance professionnelle. Appliquer cette définition à Georges Lefranc, soit faire violence à une trajectoire singulière dans l’espace du socialisme et du syndicalisme français, permet d’aborder plusieurs points :

  • La construction de la stature d’historien de G. Lefranc s’apparentant à un retrait de l’action politique, il y a lieu d’examiner la continuité, ou la discontinuité, d’une trajectoire.
  • Il faut ensuite préciser quelle instance consacre Georges Lefranc historien, en se saisissant des milieux et des lieux (politiques, institutionnels, éditoriaux) par lesquels il construit sa réputation d’historien du mouvement socialiste et syndical sous la IIIe République.
  • Au plus près de cette dernière, c’est alors un capital militant (il était alors acteur) qu’il faut ressaisir pour comprendre le positionnement de celui qui se donne maintenant comme savant.

Du désenchantement militant à l’expertise historique, à propos de Georges Lefranc [durée : 44 min.], Chambarlhac Vincent





Contact : lir3s[dot]logistique[at]u-bourgogne[dot]fr
Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
URL : https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque
Licence Creative Commons