De l’existence d’un enseignement (caché ?) de la « science politique » dans les facultés de droit de la fin du Moyen Âge
Projet hypertext link symbol Les autres lieux du politique
Séminaire hypertext link symbol Entre science et expertise : les autres lieux du politique ?
Auteur(s) : Arabeyre Patrick
Durée : 42 minutes

Référence électronique : Arabeyre Patrick, « De l’existence d’un enseignement (caché ?) de la « science politique » dans les facultés de droit de la fin du Moyen Âge » [en ligne], 2006, disponible sur https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque/c-185, page consultée le 04/12/2021



Résumé de la communication

L’histoire des idées politiques en France au Moyen Âge et au début de l’Époque moderne s’est surtout intéressée aux œuvres qui témoignaient directement d’une réflexion sur le Pouvoir (ouvrage de commande, de propagande ou d’éthique). Mais il existait aussi une pensée politique non-officielle, celle en particulier qui se disait dans les universités, où étaient formés les futurs cadres de l’Église, de l’État ou des provinces. C’est ainsi que les théories des spécialistes de la pensée politique que sont les juristes se tapissent quelquefois là où on n’irait pas d’emblée les rechercher, en l’occurrence dans des cours ou des œuvres issues de l’enseignement du droit (privé), ce qui tend à accréditer l’idée selon laquelle les facultés juridiques jusqu’au XVIe siècle ont également été des écoles de science politique.

Des exemples seront pris dans des œuvres de droit canonique de la fin du XVe et du début du XVIe siècle se présentant comme des cours publiés.

De l’existence d’un enseignement (caché ?) de la « science politique » dans les facultés de droit de la fin du Moyen Âge [durée : 42 min.], Arabeyre Patrick





Contact : lir3s[dot]logistique[at]u-bourgogne[dot]fr
Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
URL : https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque
Licence Creative Commons