Disney au Pays des Soviets
Phonothèque du LIR3S - UMR 7366 CNRS-uB

Disney au Pays des Soviets

Colloque hypertext link symbol La culture enfantine en URSS, 1917-1941 : objets, lieux et pratiques
Auteur(s) : Pozner Valérie
Durée : 39 minutes

Référence électronique : Pozner Valérie, « Disney au Pays des Soviets » [en ligne], 2018, disponible sur https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque/c-1315, page consultée le 29/11/2021



Résumé de la communication

La création de Soyouzmoultfilm (1935), le studio de films d’animation qui allait marquer un tournant dans le développement de cet art en Union soviétique, ne doit pas grand chose à une volonté politique ayant ses logiques internes. Cela faisait des années que les départements d’animation, éternels parents pauvres du cinéma soviétique, sous-équipés et peu valorisés, végétaient dans les studios moscovites et léningradois. L’impulsion vint dans ce cas de l’extérieur et est directement liée au choc provoqué l’année précédente par un film que Walt Disney avait offert à l’Union soviétique. On propose de revenir sur les premières années de ce studio, en éclairant d’une part les enjeux institutionnels de cette fondation et ses enjeux techniques liés à la mise au point d’une Multiplane (banc-titre à plusieurs étages), d’autre part, ses enjeux esthétiques, en plein débat sur le réalisme socialiste. La fortune en URSS du réalisateur américain Walt Disney, ou plutôt celle de ses personnages et de son style, constitue en effet un aspect paradoxal de l’histoire de l’art soviétique des années 1930 (et 1940), qu’on abordera en analysant ses différentes implications : justification du conte comme ingrédient à part entière de la culture enfantine, choix des sources à privilégier (populaires russes et/ou étrangères), traitement graphique des personnages et du milieu, interprétation idéologique.

The creation of Soyouzmoultfilm (1935), the animation film studio that would mark a turning point in the development of the art of animation in the Soviet Union, owed little to a political will with its internal logic. For years, the under-equipped and undeveloped animation departments in Moscow and Leningrad film studios had languished, the eternal “poor relation” of Soviet cinema. The impulse in this case came from the outside and was directly related to the shock wave that had been created the previous year by a film that Walt Disney had given to the Soviet Union.

The present study retraces the first years of this studio, shedding light on the institutional issues of its foundation and on the technical issues related to the development of a Multiplane (multi-plane camera creating the illusion of depth) on one hand, and on the other, the aesthetic stakes, caught up in the debate on socialist realism. The fortunes of American director Walt Disney in the USSR, or rather those of his characters and his style, constitute a paradoxical aspect of the history of Soviet art of the 1930s (and 1940s), which will be approached by analyzing its different implications: justification of the tale as an integral ingredient of child culture, choice of preferred sources (popular Russian and/or foreign), graphic treatment of characters and surroundings, ideological interpretation.

Disney au Pays des Soviets [durée : 39 min.], Pozner Valérie





Contact : lir3s[dot]logistique[at]u-bourgogne[dot]fr
Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
URL : https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque
Licence Creative Commons