Lost in transition : récit des pertes autochtones. Premiers jalons d’une étude des résistances ordinaires au récit transitionniste
Projet hypertext link symbol Atelier Penser les transitions
Séminaire hypertext link symbol Défaire le patrimoine pour faire patrimoine ? Vers un scénario contre-hégémonique et plébéien
Auteur(s) : Darroux Caroline
Durée : 40 minutes

Référence électronique : Darroux Caroline, « Lost in transition : récit des pertes autochtones. Premiers jalons d’une étude des résistances ordinaires au récit transitionniste » [en ligne], 2018, disponible sur https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque/c-1289, page consultée le 04/12/2021



Résumé de la communication

Comme tout grand récit moderniste, le récit transitionniste produit ses exclus, êtres et communautés en décalage, confinés à un isolement ambigu. En clin d’œil au poète américain Robert Frost, nous chercherons à comprendre ce que disent les récits des pertes autochtones dans la transition. L’autochtonie est ici envisagée sous un double aspect. Celui du « capital d’autochtonie », soit « l’ensemble des ressources que procure l’appartenance à des réseaux de relations localisés » (Renahy 2010). Le deuxième aspect est celui de l’expression commune de « significations imaginaires sociales », celles qui structurent nos représentations du monde, désignent les finalités de nos actions et créent nos attachements (Castoriadis, [1989] 1996). Les pertes autochtones (capital et significations) perturbent les relations symboliques, corporelles et sociales des habitants à leur lieu ainsi que leur place face au pouvoir. Dans cette situation critique de perte de repères, des individus et des groupes produisent des récits pour recomposer une cohérence, quel que soit leur environnement sociétal, ils expriment (et mettent en acte) des résistances face aux prédicats monolithiques du changement attendu. Des terrains bourguignons permettront d’entrer dans le détail de ce propos, ainsi que quelques exemples tirés de la littérature scientifique et des études patrimoniales.

Lost in transition : récit des pertes autochtones. Premiers jalons d’une étude des résistances ordinaires au récit transitionniste [durée : 40 min.], Darroux Caroline





Contact : lir3s[dot]logistique[at]u-bourgogne[dot]fr
Hébergement : LIR3S-UMR 7366 CNRS uB
URL : https://lir3s.u-bourgogne.fr/phonotheque
Licence Creative Commons